vendredi 28 avril 2017

Et, on y est. 2/8

du fond des temps, du fonds des eaux, temps en espace, tout est mêlé, ce monde, tout ensemble, plus rien n’est épars, je te vois, je te veux, je te donne ainsi une menace, cet ensemble, tout ce tout au ciel recommencé, aux champs nettoyés, tours de force, tout ce tout tranquillement posé, donne, 

03 Août 2016.

jeudi 27 avril 2017

Et, on y est. 1/8



Sur ce front, sur cette terre, dans les pierres du chemin tout roule sous le pied, au point tout est rompu, les sentiments en éclat, on y est définitivement, au calme, au repos, le monde est animal, on y va, on y vient, ensemble tout respire, le calme, la vue lointaine, en tout ce qui remonte, 

03 Août 2016.

mercredi 26 avril 2017

Exil, le retour. III 9/9

En croix, chantent les oiseaux, volent aussi plus proches les insectes, au-devant tout rassemble, les enfants, pères et mères, tout est mourant, et tout, ce tout aussi résiste.

03 Août 2016.

mardi 25 avril 2017

Exil, le retour. III 8/9

Cœurs abandonnés, de cailloux, ici, ici, tout ce tout se visite, je vois la main, je sens la peau, tout, de tout ce tout, je sens, terrible le monde en agonie, enfant mourant, corps perdu, tu, en toi, tout à l’abandon, tout perdu dans l’eau, en second, en trace, en plumes, en étamines, en trimestre, en années.

03 Août 2016.

lundi 24 avril 2017

Exil, le retour. III 7/9

Tout, tant, sans sève, tombe tout cela sur l’herbe, un jour d’été, chaque mort est en visite, l’errante hirondelle, l’eau dormante des marais, quelqu’un est mort ici, ensemble nous tirerons le corps, été sans raison, sans trembler je parle, je chante, retour, retour, l’exil fut long et triste, parsemé.

03 Août 2016.

dimanche 23 avril 2017

Exil, le retour. III 6/9

Ils flottent, avancent, suivent, cœurs épouvantés, drame au soir, rires dans le jour, au lointain des plumes, toutes proches des étamines, fleurs dépouillées, sang répandu, sec, au soleil les insectes proches, en rubans, tout vole, tout vole, en couleurs, en bandeau, pensées des morts, voilà les feuilles.

03 Août 2016.

samedi 22 avril 2017

Exil, le retour. III 5/9

Cœurs enrubannés, le plus grand, le plus lourd, un bouquet, le poids des étamines, pétales insupportables, de parfums et couleurs les yeux couronnent, oiseaux perdus au loin, si loin, becs serrés, cœurs meurtris, posés sur l’eau, sur l’herbe, la terre et les airs, tout est parfum, tout est possible.

03 Août 2016.